Les tendances du superyachting

A deux mois du 29ème Monaco Yacht Show, nous vous présentons les dernières tendances du marché en collaboration avec The Superyacht Life Foundation.

La fondation a l’objectif de promouvoir les aspects positifs de la grande plaisance auprès d’un public plus large, en partageant les expériences de vie de personnes, leurs initiatives, les lieux et les projets positifs du monde fascinant du superyachting.

Rendez-vous donné au Monaco Yacht Show du 25 au 28 septembre prochain pour rencontrer les prescripteurs des tendances d’un marché représenté par l’extraordinaire exposition de 125 superyachts.


LES SUPERYACHTS DEVIENNENT PLUS VERTS 

LA TENDANCE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

Le développement durable est devenu un sujet brûlant dans le monde du superyachting. De nombreux superyachts développent des solutions innovantes pour réduire leur empreinte environnementale. Savannah, un 84 m du constructeur allemand Feadship, a été présenté comme le premier superyacht hybride à moteur unique, trois générateurs et un total combiné d’environ un mégawatt de batteries. Black Pearl, le voilier de 107 m du chantier Oceanco, utilise quant à lui des générateurs attelés spéciaux qui produisent de l'électricité en permettant aux hélices de tourner lorsque le bateau est toutes voiles dehors. Les piles à combustible prennent également de l'ampleur. Le chantier naval italien VSY développe un concept basé sur la technologie de l'hydrogène, en collaboration avec un designer de renom comme

 

Espen Oeino, Siemens et Lloyds Register.

L'industrie dans son ensemble suit le même chemin. De nombreux constructeurs de Superyachts apportent un soutien financier à la Blue Marine Foundation, une ONG ayant pour mission de protéger 30 % des océans de la planète d'ici 2030. Leur célèbre parcours en vélo de Londres à Monaco, un marathon transeuropéen de 1 100 km, a permis de recueillir plus d'un million de livres sterling depuis 2016, réunissant des professionnels de l’industrie avec l’objectif de collecter des fonds pour la conservation des océans.

À cela, bien d’autres initiatives voient le jour. De nombreux équipages de superyachts se sont unis sous le Clear Ocean Pact (le Pacte pour la Transparence de l’Océan), un engagement commun afin de réduire le plastique à usage unique à bord des yachts. Les sociétés de courtage, quant à elles, s’associent à des défenseurs de l’environnement pour lutter contre la pollution des océans. Dans les marinas et yacht clubs, des poubelles flottantes sont en cours d’installation pour aider à nettoyer les océans des déchets plastiques.

Les leaders de l’industrie se sont également associés pour créer la fondation Water Revolution, une organisation à but non lucratif qui a pour mission de renforcer encore davantage le développement durable au sein de l’industrie grâce à la collaboration et à l’innovation. Tout d’abord, cet organisme a pour objectif de constituer une base de données de solutions durables pour l’industrie, afin d’encourager une culture axée sur des projets « open source » de développement durable dans lesquels la collaboration prime sur la concurrence. Ils prévoient également un logiciel révolutionnaire permettant de mesurer l’impact environnemental de divers modèles de conception de yachts.

Les superyachts ont un profil opérationnel très différent de celui des autres navires, avec une moyenne d’activité d’environ 300 heures par an seulement. Ils naviguent rarement à la vitesse maximale et n’utilisent que 20 % de leur capacité en moyenne. Les statistiques montrent que moins de 0,3 % des émissions de CO2 des navires de mer dans le monde proviennent des milliers de superyachts à flot aujourd'hui. Néanmoins, l’industrie du superyachting continue de réduire son impact sur l’environnement et les océans du monde. Après tout, ce sont ces mêmes océans qui inspirent les gens à naviguer.


LES SUPERYACHTS VOUS LE RENDENT BIEN

LA TENDANCE À LA PHILANTHROPIE

Les propriétaires de superyacht sont de plus en plus préoccupés par la santé environnementale des océans. Beaucoup collectent régulièrement des données pour des organisations environnementales.
Pour faciliter cette démarche, l'International Seakeepers Society met en relation les propriétaires et les scientifiques, leur permettant d'utiliser les yachts comme plate-forme de recherche marine.
Archimedes est l'un des nombreux yachts participants, récemment utilisé pour une expédition de recherche sur les requins près d'Antigua.

Ensuite, il y a REV. Sa construction bientôt terminée, le yacht de 183 m sera le plus grand au monde, avec des ambitions à la hauteur de sa taille colossale. Le propriétaire norvégien, Kjell Inge Røkke, utilisera REV pour mener des recherches scientifiques dans le monde entier, révélant de nouvelles vérités sur nos océans et contribuant à les préserver. Durant les recherches, REV pourra embarquer 60 scientifiques et 30 membres d'équipage, ce qui permettra des recherches novatrices sur le changement climatique, la surpêche et la pollution plastique.

Parallèlement à la recherche océanographique, les propriétaires et les équipages participent souvent aux opérations de secours en cas de catastrophe en fournissant une aide humanitaire aux personnes en danger. Aussi étonnant que cela puisse paraître de voir un yacht ancré dans un tel environnement, la taille, la capacité, la vitesse et la portée de ces navires peuvent en faire des premiers intervenant idéaux. YachtAid Global, une organisation à but non lucratif créée en 2006, collabore avec des yachts pour aider à fournir et à coordonner l'aide en cas de catastrophe et nécessité de soutien au développement des communautés côtières du monde entier.

La Fondation Bertarelli, quant à elle, fournit un financement important pour les réserves marines. La fondation a été créée par Ernesto et Kirsty Bertarelli, propriétaires de Vava II. À ce jour, la fondation a soutenu la création de plus de deux millions de km2 de zones marines protégées.


LES SUPERYACHTS SONT INNOVANTS

LA TENDANCE À REPOUSSER LES LIMITES

Rendez visite à un designer ou à un constructeur de superyachts et vous prendrez conscience des innovations avant-gardistes qui rendent l’industrie si unique. Les échappements moteurs, la conception, la fabrication et l’ingénierie sont autant d’éléments complexes dans la fabrication des superyachts d’aujourd’hui. De nombreuses innovations découlent souvent de la vision d’un seul propriétaire prêt à payer le prix d’un investissement alors que le marché ne s’est pas encore réveillé.

Ensuite, il y a l'incroyable attention portée aux détails. La menuiserie complexe et unique, la ferronnerie, la marqueterie, la peinture et d'innombrables autres disciplines confèrent aux superyachts un degré de sophistication sans égal.
L'artisanat est maintenu en vie dans ces domaines qui risqueraient autrement de disparaître. Des milliers d'hommes et de femmes hautement qualifiés travaillent dans les chantiers de superyachts du monde entier, dont beaucoup appartiennent à des familles qui y travaillent depuis des générations. Il en va de même pour les nombreuses sociétés spécialisées dans les fournitures d’équipements marins qui existent grâce à l’industrie du superyachting. Selon une estimation de l’International Superyacht Society, le nombre de personnes employées, par exemple, dans une nouvelle construction de 65 mètres avoisinerait les 350, et on ne parle ici que d’emplois directs.

Une étude SYBAss (association des constructeurs de superyachts au-dessus de 40m) menée en 2010 par la célèbre Université de technologie de Delft a mis au point un indice unique de Jauge brute compensée (Compensated Gross Tonnage - CGT) pour les superyachts. Cet indicateur économique mesure la quantité de travail nécessaire à la construction d'un navire. Les résultats ont montré qu'un superyacht peut être 30 à 40 fois plus rentable économiquement qu'un navire à passagers ou un cargo.


LES SUPERYACHTS VONT PLUS LOIN

LA TENDANCE DES YACHTS EXPLORATEURS

Beaucoup ont été séduits par l'envie de découvrir des recoins les plus éloignés de la Terre avec le confort d'un superyacht. Ces dernières années, on a assisté à une augmentation spectaculaire du nombre de superyachts explorateurs. Ces superyachts sont conçus pour parcourir de longues distances dans des conditions extrêmes avec des coques renforcées (même conçues pour résister à la glace), les espaces de vie dédiés à l’équipage, les unités de traitement des déchets écologiques et la capacité de voyager loin à des vitesses soutenues.

L'Antarctique, Raja Ampat, la Papouasie-Nouvelle-Guinée et l'Arctique sont quelques-uns des nouveaux terrains de jeu du superyacht offrant des aventures et des expériences uniques, allant de la visite de colonies de manchots en Antarctique à l’immersion dans des territoires inexplorés. Beaucoup de ces yachts transportent des sous-marins et des hélicoptères pour que les aventures se poursuivent sous la mer et hors du bateau.

La plupart des yachts explorateurs sont équipés de toutes les commodités de haut niveau normalement associées à un superyacht. Après une journée d'héliski, de randonnée sur les icebergs ou de plongée, les clients peuvent retourner au spa pour se faire masser ou se réchauffer avec un chocolat chaud et un film ! Pour les propriétaires de superyachts avides d’aventure, un yacht explorateur est le meilleur moyen de découvrir confortablement les régions du monde les plus méconnues.

 

Photo :  © The Superyacht Times